Google améliore le quotidien des malvoyants grâce à l'intelligence artificielle

Google améliore le quotidien des malvoyants

Afin d’aider les personnes souffrant de problèmes de vue, Google a décidé d’utiliser une intelligence artificielle. Elle sera capable de générer des descriptions automatiques pour des milliers d’images.

1- Les descriptions d’images seront remplies automatiquement.

Après une étude, Google a constaté que les personnes malvoyantes utilisent une plage braille ou encore ou encore un lecteur d’écran afin de naviguer aisément sur le web. Après une étude, Google a constaté que les personnes malvoyantes utilisent une plage braille ou encore ou encore un lecteur d’écran afin de naviguer aisément sur le web. Ne dit-on pas qu’une image vaut plus que mille mots.

2- Le rôle des balises 

Pour pouvoir lire une image, il faudrait que les balises alt, encore appelé texte alternatif aient au préalable été remplie. Cela va permettre de décrire le contenu d’une image. Et si Google en vient à mettre en place un système permettant aux personnes malvoyantes d’être plus à l’aise en naviguant, c’est le fait que beaucoup d’entreprises ne remplissent pas les fameuses balises alt. Ce qui ne leur facilite donc pas la tâche. Google met donc en place un système qui permettra le remplissage de balises de façon automatique. Avec une description générée automatique depuis chrome. Il s’agit donc de la reconnaissance d’image.

Presque plus de 10 millions d’images ont déjà été décrites d’après les derniers tests de Google. Et cette évolution est prise en considération par d’autres plateformes, puisque Instagram aussi a annoncé avoir recours à la reconnaissance d’objets. Ils l’ont fait pour les mêmes raisons que Google, permettre un remplissage automatique du texte alternatif des images. Le plus, c’est que maintenant les utilisateurs ont la possibilité de remplir ces champs eux-mêmes. On peut faire le même constat sur Facebook, la plateforme propose également des fonctionnalités similaires dans le même but que les autres. À savoir aider les personnes souffrant d’un handicap de malvoyance de naviguer facilement sur la plateforme.

  3- Quelques descriptions similaires pour ne perdre l’utilisateur

Pour Google chrome, il existe une équipe appelé accessibilité qui utilise la même intelligence artificielle permettant aux internautes de faire une recherche d’image sur Google photos. Rien ne sera affirmé au moment de la lecture, l’utilisateur entendra seulement : « Cela ressemble à… ».
À partir de là, la description sera contextualisée pour que les utilisateurs puissent comprendre que les descriptions ont été générées automatiquement et surtout pas remplie par un humain. C’est ce qu’expliquait le tech lead de l’équipe accessibilité Dominic Mazzoni de Chrome et chrome OS. Néanmoins, il peut arriver que l’intelligence artificielle ne soit pas en mesure de reconnaître ou identifier ce qui se trouve sur l’image.

Ce qui ne pourra pas l’aider à remplir la balise la laissant vide, et Google n’indiquera « aucune description disponible. »

Cette fonctionnalité est à même d’être désactivée ou garder active par les personnes utilisant un lecteur d’écran. Ce qui est sûr pour le moment, c’est que les descriptions sont partagées en anglais. Peu importe la langue que vous aurez défini dans Chrome. Les descriptions peuvent être activées par une seule page ou pour toutes les pages. À vous de régler les paramètres selon vos envies.

If treatment is stopped, then the resumption of growth, as a rule, is observed within two months. where to buy cialis in south africa Similar results were also shown in laboratory tests.